#TRAVELGUIDE - DIX JOURS AU MEXIQUE

mercredi, mars 16, 2022

Déjà deux ans que mon voyage au Mexique a eu lieu, alors il fallait bien immortaliser mon retour par ici avec cet article tant attendu ! Je suis partie dans les régions du Yucatan et de Quintana Roo en Février 2020 à l'occasion de mes 27 ans, alors je vous partage ma feuille de route de ces dix jours incroyables ! À savoir, nous sommes parties à deux filles entre copines et nous n'avons pas eu peur pendant notre séjour, contrairement à ce qu'on peut entendre sur le Mexique, même en ayant fait des kilomètres et kilomètres de route ! D'ailleurs, nous avons loué une voiture directement à l'aéroport en arrivant afin d'être complétement autonomes sur place. Je n'ai plus les tarifs exacts mais ce n'était pas plus cher qu'ailleurs. Nous avons prévu notre itinéraire de façon à faire le tour des états du Yucatan + Quintana Roo du mieux possible pour profiter un maximum de chaque étape.

Let's go !


- ÉTAPE 1 : ISLA MUJERES -

À peine arrivées au Mexique, nous prenons la route pour Puerto Juarez (port de Cancún) qui se trouve à quelques minutes du centre ville afin de prendre le ferry pour rejoindre la fameuse île d'Isla Mujeres (île des femmes). L'eau y est translucide, mais assez de monde car c'est l'endroit le plus joli près de Cancún. Vous pourrez plonger au milieu des poissons tropicaux, nager dans les eaux turquoise, faire le tour de l'île en vélo ou bien pour ceux qui préfèrent le farniente, bronzer tranquillement sur la plage de sable blanc.

Infos pratiques : il y a des ferrys toutes les heures et le coût de la traversée est d'environ 15€ par personne (aller-retour). 


- ÉTAPE 2 : HOLBOX -

Deuxième étape de notre road-trip mexicain : direction l'île d'Holbox (à prononcer "olboche"). Après 2-3h de route depuis la capitale Cancún, on rejoint le port de Chiquila pour prendre le ferry. Une fois arrivée sur place, on découvre le village et ses rues street-art colorées, vous y retrouverez les magasins essentiels type pharmacies, petits supermarchés, boutiques souvenir etc. Ensuite, vous pouvez accéder aux plages (presque) désertes, car oui l'île n'est pas encore envahie du tourisme de masse. Nous avons loué une petite voiturette afin d'aller au nord de l'île (Playa Punta Cocos) où nous avons déjeuner les pieds dans le sable au milieu d'iguanes. Mais son grand attrait est surtout le spectacle nocturne de bioluminescence qu’on peut voir entre juillet et janvier. Autre activité à faire si vous y êtes entre juin et septembre : nager avec des requins-baleines (de 6m de long), pour les plus courageux !


- ÉTAPE 3 : VALLADOLID -

Petit stop aujourd'hui dans les terres à Valladolid, ancienne ville coloniale du Yucatan typiquement dans l'esprit mexicain ! Changement d'atmosphère radical après avoir découvert les plages paradisiaques d'Holbox ! La cathédrale est au cœur du centre ville sur la place principale "zocalo". Un vrai plaisir de se promener dans les jolies ruelles colorées de la ville, puis s'arrêter acheter quelques fruits frais aux locaux dans la rue. Autour de la ville, se trouvent quelques sites mayas comme l'incontournable Chichen Itza !

Infos : Nous avons dormi dans un petit hôtel booké en dernière minute pour juste une nuit, il se trouvait sur la place principale, l'hôtel Catedral Valladolid, pour une trentaine d'euros la nuitée.


- ÉTAPE 4 : CHICHEN ITZA -

Chichén Itzá est l'un des principaux sites archéologiques de la péninsule du Yucatan, au Mexique. Il est accessible via vos propres moyens (voiture comme nous) ou via des excursions. On estime que la ville fût construite vers les années 435 et 455, et qu’elle a été terminée vers l’an 500. Autrefois centre religieux majeur, « la cité des sorciers de l'eau » fut fondée par les Itzá au 5ème siècle. Ce lieu sacré par les Mayas, en particulier son énigmatique Cenote Sacré où offrandes et sacrifices ont été faits pendant des siècles. La pyramide de Kukulkán, également appelée « El Castillo », surplombe l'ancienne cité. Dans cette construction, c’est le dieu maya Kukulcán « serpent à plumes » qui y était vénéré : on peut d'ailleurs apercevoir plusieurs têtes de serpents sur l’escalier principal. Le serpent représente la terre et les plumes le ciel, terre et ciel ne faisant qu'un pour les mayas. Chichen Itza fut découvert bien tardivement, en 1875, après avoir été longuement caché, recouvert par la jungle pendant des siècles. Chichén Itzá est l'une des 7 nouvelles merveilles du monde et a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial par l’UNESCO en 1988.

Infos pratiques : nous avons été visiter le site en février, et il faisait très chaud : prévoyez des couvre-chefs et de l'eau, les températures avoisinent les 40 degrés sur place à certains moments. L'entrée coute 480 pesos mexicains (soit environ 21€) pour les visiteurs adultes étrangers.  

 

- ÉTAPE 5 : IZAMAL -

Izamal est décrite comme la ville jaune du Mexique. La ville se trouvait sur notre route entre Chichén Itzá et Merida, alors nous y avons passé l'après midi. La première chose qui attire l’attention est forcément son ton monochrome : toutes les rues sont jaunes ! Pour la petite histoire, ce sont les mexicains qui ont décidé de peindre entièrement la ville afin d'accueillir la visite du pape Jean-Paul II en 1993. L'une des grandes raisons de venir à Izamal est de visiter le couvent de San Antonio de Padoue qui possède la plus grande cour fermée d’Amérique, et la deuxième plus grande au monde, après la place Saint-Pierre au Vatican. Autours de la ville, vous retrouverez également quelques vestiges Mayas accessibles à pieds. Pour manger, faites une pause au restaurant Kinich, une ambiance tropicale et une nourriture traditionnelle locale à tomber !

Infos pratiques : Izamal se trouve à 1h30 de Valladolid et 45mn de Mérida, une escapade qui vaut le détour. 


- ÉTAPE 6 : MERIDA + CENOTE - 

Mérida est une ancienne ville coloniale et également capitale de l'État du Yucatán aux petites maisons colorées. Nous sommes restées seulement une nuit à Mérida et c'était suffisant ! La Plaza Grande est le point de départ pour découvrir le cœur de la ville : vous y retrouverez les monuments les plus importants de la ville : avec près de la place la cathédrale de Mérida (« Catedral de San Ildefonso ») ainsi que le Palacio Municipal (l'hôtel de ville), de couleur rouge. Plongez dans l'ambiance locale en faisant un tour au marché Lucas de Galvez

Le lendemain en quittant Mérida pour prendre la direction d'Uxmal, nous avons fait un stop de quelques minutes au Cenote Xbatun (près de la ville de Chocholá) l'un des plus joli et sauvage que l'on ai fait jusque là ! Le cenote est assez petit, mais l'eau y est translucide et très peu touristique. L'entrée y est cependant payante, vous pourrez accéder au cenote pour quelques euros.


- ÉTAPE 7 : RUINAS DE UXMAL -

Uxmal est une antique cité maya de la période classique et fait partie du Patrimoine mondial de l'UNESCO. Uxmal est située dans l'État mexicain du Yucatán, à 78 km au sud de Mérida. À mes yeux, le site vaut davantage le détour que Chichén Itzá : beaucoup moins touristique et l'architecture est vraiment impressionnante. C’est la pyramide du Devin ou Templo del Adivino qui s’impose face à nous dès qu’on arrive sur le site. Du haut de ses 37m de hauteur (contre 24m de hauteur pour le Chichén Itzá), 80m de long et 55m de large, elle représente une des plus importantes structures mayas, avec Chichen Itza et Tikal. Malheureusement on ne peut plus y monter depuis quelques années. Situé juste à côté de la pyramide, le Palais des Gouverneurs offre une belle vue sur le site et au passage un bon spot pour prendre une photo ! Il y a de nombreuses autres structures importantes à Uxmal, comme le Cuadrangulo de los pajaros (quadrilatère des oiseaux), le Cuadrangulo de las monjas (quadrilatère des nonnes), La Casa de Tortugas (la maison des Tortues) et le terrain de jeu de balle maya qu’il ne faut pas manquer durant votre visite d’Uxmal. Vous pourrez également croiser quelques iguanes, mais n'ayez crainte, ils sont inoffensifs et font presque partie du décor.

Infos pratiques : depuis Mérida, prenez la Carretera Federal 261 en direction de Santa Elena. Le stationnement vous coûtera 80 pesos (environ 3,50€) et il faut compter environ 1h15 de route. L'entrée quant à elle coûte 430 pesos (environ 18€ par adulte) et vous pourrez vous promener librement sur le site. Il n'y a pas de marchands sur le site ce qui est très agréable (contrairement à Chichén Itzá qui en est bondé). La visite peut durer plusieurs heures vu le nombre de ruines. Des guides sont également disponibles à l'entrée du site ! Bref, c'est l'un de mes coups de cœur au Mexique, un lieu qui en met clairement plein la vue.

 

- ÉTAPE 8 : BACALAR -

Après près de 5h de route en comptant un petit arrêt au village de Oxkutzcab pour s'acheter des fruits au marché local, nous voilà arrivées sur la côte Est, dans l'état de Quintana Roo, du côté de Bacalar. La ville est bordée à l'est par la lagune aux eaux turquoises qui donne sur la mer des Caraïbes. Nous avions prévu deux jours sur place, enfin un peu de temps pour se poser et apprécier le lieu. Et bien, j'y serai bien restée plus longtemps ! Un endroit paradisiaque et unique en son genre, protégé du tourisme de masse, où se mêlent balançoires et eaux cristallines. Les nuances de bleus vont du très claire au très foncé à certains endroits, notamment dans le Cenote negro : un immense « trou » en bord de lagune faisant passer d’une profondeur d’environ 1 mètre à plus de  100 mètres de profondeur, une sensation assez dingue ! Nous avons donc décidé de booker une petite excursion en mer à bord d'un petit bateau. Baignades dans l'eau turquoise et découverte de la lagune au programme : le fameux canal des pirates, l'île aux oiseaux, le Cenote Cocalitos, le Cenote Negro, le Cenote Esmeralda (eau transparente, juste en face de notre hôtel d'ailleurs) et bien évidemment une pause snorkeling ! Bref, une petite ville parfaite pour se reposer et profiter d'un décor à couper le souffle sans trop de touristes. Gros coup de cœur pour ma part !

Infos pratiques : Nous avons séjourné deux nuits à l'hôtel Villa Esmeralda (50€ la nuit, depuis 2020, le nom a changé en Toh Bacalar Apartments), juste en face du lagon. Les excursions en petit groupe avec un guide (vous avez plein de rabatteurs dans la ville sur le bord de la route) coûtent généralement une quinzaine d'euros par personne, durent 2h30 et une boisson est comprise. Petit point important, afin de respecter la vie marine, ne portez pas de crème solaire avant de plonger dans la lagune ! Ni d'ailleurs avant d'aller nager dans la mer des Caraïbes où plusieurs centaines d'espèces aquatiques vivent, notamment les tortues.

 

- ÉTAPE 9 : TULUM -

L'avant dernière étape de notre séjour mexicain et non des moindres : Tulum. C'est l'une des destinations incontournables du Mexique, si ce n'est la plus touristique. partez découvrir une petite ville à l’ambiance bohème chic, aux longues plages de sable blanc, ruines mayas et cenotes à l’eau cristalline. Si vous n'avez pas l'occasion d'aller jusqu'aux ruines mayas de Chichén Itzá ou encore Uxmal, vous pourrez vous satisfaire des ruines de Tulum (entrée à 65 pesos) dont l'emplacement face à la mer des Caraïbes la rendent unique. Tulum regorge également d'un bon nombre de cenotes, dont les plus célèbres : Cenote Dos Ojos (entrée à 350 pesos) et Gran Cenote

L'autre côté de Tulum, c'est évidemment ses longues plages de sable blanc que vous pouvez rejoindre à vélo depuis le centre ville en l'espace de quelques minutes. C'est là que l'on retrouve tous les hôtels et restaurants à la mode, les beach clubs mais aussi plein de petites boutiques à l'esprit boho. Tulum c'est la ville de la farniente mais également celle de la fiesta. Nous avons déjeuné et chillé sur la plage privée de Ahau Tulum, clairement LE lieu instagrammable où tout le monde se rend (vous savez, c'est la fameuse sculpture du corps d'une femme en bois qui ouvre son cœur), mais aussi à Akiin Beach Tulum. Mon coup de cœur reste cependant pour l'hôtel Kanan situé sur la plage avec une vue sans pareille. Il présente un labyrinthe d’allées tressées en bois et de nids de branchages qui créent une sensation de temple au cœur de la jungle. Je vous conseille d'y aller au moment du coucher de soleil en fin de journée pour y boire un verre si vous n'y séjournez pas : le spectacle sera incroyable et magique !

Pour dîner le soir, je vous recommande le Gitano Tulum, ambiance gypsy avec des chanteurs qui revisitent les classiques pendant que vous dînez. Mise à jour 2022, il me semble que le restaurant s'est transformé en beach club.

Infos pratiques : Pour notre part, nous avons séjourné pour deux nuits dans un Airbnb avec piscine privative sur le toit, au milieu de la jungle, un petit paradis hyper calme et un hôte à l'écoute, je recommande !


- ÉTAPE 10 : AKUMAL, BAIE DES TORTUES -

Le meilleur souvenir de mon séjour : Akumal, où j'ai pu nager avec les tortues de mer le jour de mon anniversaire. Akumal signifie « lieu des tortues » en langue maya se trouve sur la Riviera Maya, entre Tulum et Playa del Carmen. La plage est devenue très touristique et il est important de suivre quelques règles avant de s'y rendre et de rencontrer les tortues. À savoir, une fois arrivé sur place, vous trouverez bon nombre d'attrapes-touristes qui vous diront que vous devez obligatoirement payer une somme (souvent astronomique) pour accéder à la plage où se trouvent les tortues : c'est faux. Passez votre chemin. Personnellement, je n'ai pas envie de payer une centaine d'euros pour nager dans la mer, chose qui est totalement gratuite. J'y suis donc allée avec mon masque et tubas, tout simplement. Vous pouvez également y nager avec ou sans gilet, j'ai nagé sans gilet sans aucun soucis.

Sur place, plein de petites barques et évidemment de touristes. Ça casse un peu le truc, mais bon, faisons abstraction. J'enfile mon masque et tuba et direction l'eau. Il n'y a presque pas de fond, et au bout de quelques minutes le graal : des tortues nagent à quelques mètres de moi. Incroyable, je n'en reviens pas mes yeux. J'ai l'impression de rêver. C'est encore plus unique sachant que nous se sommes pas un groupe d'individus tout autour de cette tortue. J'apprends plus tard qu'en réalité, elles sont encerclées par des filets au loin et sont "gardées" ici pour le tourisme... Il y a aussi quelques règles à respecter avant de se jeter à l'eau. Mêmes si les tortues vertes de la baie d'Akumal ne sont pas craintives de l'homme, il ne faut pas nourrir les tortues, ni les suivre avec insistance (ce qui pourrait les stresser) et encore moins les toucher. Il faut respecter l'écosystème. 

Mon avis : même si c'est sûrement le plus beau souvenir de mon séjour mexicain, nager avec les tortues à Akumal m'a laissé un goût amer dans la bouche. Dès notre arrivée, on se fait sauter dessus par des guides peu scrupuleux qui en veulent juste à votre porte-monnaie. Aussi, le lieu est devenu tellement touristique depuis quelques années que la vie marine peut en être impactée. Alors je ne sais pas si réaliser ce rêve en vaut vraiment le coup après les nombreux avis que j'ai pu lire après mon séjour. Je ne suis personne pour dire ce qu'il faut faire ou ne pas faire, mais l'importance est le respect des animaux et de leur habitat. Ne laissez pas de déchets, ni sur la plage, encore moins dans l'eau (pareil pour la crème solaire ou autres produits que l'on s'applique sur le corps : on évite avant d'aller dans l'eau).

Où dormir : après avoir passé la journée dans l'eau avec les tortues, nous avons booké un appartement (sublime) : le Casa Coral Luxury Condos à Akumal pour y passer une nuit avant de rejoindre Playa del Carmen le lendemain (concernant Playa del Carmen, je n'ai pas vraiment aimé car c'est une ville avec pas grand chose à faire). Nous avions accès direct à une plage déserte, on a pu y admirer le coucher de soleil pour une note finale parfaite de ce voyage ! J'espère que ça vous aidera pour votre futur voyage au Mexique ou tout simplement à pouvoir rêver un peu !


À très vite,

Laetitia


Vous pouvez aussi aimer...

0 comments