HUMEUR : COURT COURT LA RUMEUR

mardi, juillet 03, 2018

Hello à tous et à toutes ! J'espère que vous allez bien. Je rentre tout juste de New York où j'étais avec ma meilleure amie pendant une semaine. J'ai vécu un séjour juste magique, loin de tout, un vrai bol d'air ! Mais voilà, quand tout va bien, il y a souvent une redescente très rapide vers le moins bien, après tout, c'est comme ça qu'on apprécie et que l'on sait reconnaitre les moments de bonheur et de joie.

Alors voilà, à peine rentrée à Paris, j'ai la surprise de lire beaucoup de choses, de tous les cotés. Des histoires de faux followers, des vidéos, d'articles, de blogueurs qui s'attaquent les uns aux autres, bref un vent de rébellion souffle sur instagram. Le sujet de ce débat instagram ? L'achat de followers, likes par certains influencers. 

Je n'approuve pas ces méthodes, même si chacun est libre de faire ce qu'il veut, je pense que c'est aux agences et aux marques de savoir avec qui bosser ou non. Mais ce que je cautionne encore moins, c'est le fait que l'on s'acharne sur d'autres personnes. Devenir un "insta-juge" est devenu la mode ces derniers jours, mais qui est cette personne aux milliers voir millions d'abonnés pour pointer du doigt d'autres personnes ? Sachant qu'elles se feront harceler dans les minutes suivantes ? Ne voit-on pas assez de suicides en France même à l'étranger suite au harcèlement en ligne ? Chacun a sa responsabilité en ligne et il ne faut pas oublier que derrière les écrans, se cachent de vraies personnes avec des sentiments. Alors même si je n'approuve pas les personnes qui achètent quoique ce soit sur instagram, youtube, twitter et autres, je ne ferai pas partie des harceleurs à n'importe quelle échelle que ce soit, je ne serai pas responsable d'avoir rendu quelqu'un mal en créant des rumeurs qui peuvent détruire vies professionnelle et personnelle. Je n'ai pas été visée directement par ces comptes, mais peu importe, je n'aime pas que l'on s'attaque à autre par méchanceté gratuite.

Ah, les rumeurs...

Depuis que je suis jeune (à peu près depuis l'époque du collège), c'est simple : on m'invente des vies. De toutes parts. Donc j'ai l'habitude d'entendre des conneries sur mon compte très souvent. A vrai dire, ça rentre d'une oreille et ça ressort de l'autre sans même passer par l'étape écoute. On ne connait jamais vraiment quelqu'un, du simple fait qu'on ne se connait jamais soit-même entièrement. Comment quelqu'un pourrait tout savoir de nous ? De notre passé ? De notre présent ? De notre vie de tous les jours ? De notre entourage ? De notre vie personnelle ? Professionnelle ? Personne ne sait rien. Et c'est là le soucis. Je ne suis pas quelqu'un qui fait beaucoup confiance aux gens, c'est d'ailleurs l'un de mes plus grands défauts. J'ai énormément de mal à accorder ma confiance et je préfère préconiser la méfiance, pour ne pas être déçue. Et quand je vois ce qui se passe, les uns et autres se tirer dans les pattes alors que quelques semaines avant ça faisait ami-ami... no comments.

Depuis que je suis dans le monde du "blogging", depuis un peu plus d'un an réellement : que je vais aux évènements, que je connais des noms de blogueuses françaises/étrangères (oui oui, avant 2016 je ne connaissais AUCUNE blogueuse ni étrangère et encore moins française), que je fais des voyages presse etc, je me rends compte à quel point ce monde est mesquin. Et avant ça ? Avant ça, j'avais mon blog (depuis 2013) où j'écrivais régulièrement, par passion, en partageant mes looks, mes humeurs, mes petits voyages à l'époque, ma musique préférée du moment, bref, sans me prendre la tête. J'avais également mon compte instagram en perso depuis 2010 où je postais des photos de tout et n'importe quoi, puis de plus en plus de looks au fil des années. J'ai toujours écris dans ma vie de tous les jours, à la maison j'ai un carnet où j'écris systématiquement mes pensées, des poèmes, comment se sont passées mes journées, etc. J'adore écrire depuis toute jeune. 

Naïve et innocente, j’atterris dans la jungle du monde très superficiel du blogging. Où tout le monde parle sur tout le monde, tout ragot est bon à diffuser du moment qu'il ruine un minimum l'image d'une nana qui réussit un peu trop vite à leur goût. La jalousie est nécessairement au cœur du milieu, étant un milieu très féminin. Je suis entière, et cela me touchait à vrai dire beaucoup au début. Certaines nanas dont je ne dirais pas les noms m'ont carrément fait pleurer. Oui oui, l'année dernière à cette même période à peu près d'ailleurs, une grande blogueuse tant aimée de tous, a elle aussi décidé de s'attaquer à moi. Je l'aimais bien, c'était l'une des rares filles que je trouvais authentique et qui me semblait avoir les pieds sur terre ! Quelle surprise quand cette même nana, à qui je disais encore bonjour la veille, se met à m'agresser pour des histoires que "plein de personnes" lui ont rapporté ! Bref, on ne connait jamais vraiment les gens, et encore moins à travers leurs comptes instagram !

A force d'entendre tout un tas de conneries sur mon compte, de me traquer, m'insulter, me prendre de haut, j'ai craqué et c'était la dernière fois où je pleurais pour ce genre de choses. D'ailleurs, j'avais arrêté instagram quelques jours pour vraiment prendre du temps pour moi, loin de tout ça. Peut être que si j'arrêtais instagram quelques temps, ces nanas m'oublieraient ? 

C'est assez difficile d'être une femme dans le monde où nous sommes, et se faire attaquer par une autre femme pour des futilités c'est assez difficile à encaisser. On m'a traitée de tout un tas de choses en même pas l'espace d'un an : voleuse de mec, fille à papa, puis escorte, finalement meuf facile, acheteuse de followers, de likes, faux cul... Bref, on m'a TOUT sorti. Et malheureusement, je ne suis pas la seule à qui cela arrive, que ce soit dans mon métier ou dans la vie de tous les jours.


Toutes ces rumeurs sont d'autant plus faciles à propager dans le milieu où j'évolue et combien de fois j'ai rencontré des personnes que je ne connaissais pas me dire "Ah mais j'avais entendu ça, ça et ça sur toi, mais en fait... t'es pas du tout comme ce qu'on dit". Faites vous votre propre opinion de quelqu'un en apprenant à la connaitre, ou même en lui parlant tout simplement. On se rend très vite compte de comment sont les gens en l'espace même de quelques minutes ! 

Ah, la mentalité française... 

Chacun est prêt à tout pour écraser l'autre. Et je me suis rendue compte, à force de voyager, que c'est comme ça qu'en France en fait. C'est pour ça que je ne suis que très rarement en France ces derniers temps, tant j'ai besoin d'aller m'aérer l'esprit ailleurs, de revenir à des choses réelles, de rencontrer des gens nouveaux et bons. Vous le savez peut-être ou pas d'ailleurs, mon rêve c'est d'aller vivre à Londres. Mais en fait je crois, que mon rêve à moi, c'est juste de ne plus vivre en France, et c'est horrible de dire ça, alors qu'on a un pays magnifique à la base. Et je n'ai certainement pas le droit de me plaindre de la chance qu'on a de vivre dans un pays comme le notre quand on voit ce qu'il se passe ailleurs.

Bref, je m'arrêterai ici pour cet article écrit à chaud et à cœur ouvert, après avoir reçu l'ultime message de trop. Ma page instagram et mon blog sont là pour vous faire voyager à travers mes photos, vous faire oublier votre quotidien le temps d'un instant. 

Non, tricher c'est pas cool pour ceux qui se tuent à bosser et à mettre leurs tripes pour vivre de leur passion.
Non, les photos instagram ne sont pas la réalité.
Non, instagram n'est pas le reflet de nos vies personnelles mais seulement 1%.
Non, je ne cautionnerai jamais que l'on s'attaque à plus faible que soi.

Oui, instagram est devenu un business pour beaucoup de personnes.
Oui, les photos sont là pour faire découvrir des choses et rêver.
Oui, tu peux aller vérifier mes statistiques sur toute plateforme que tu veux.
Oui, j'aime instagram, il m'a permis de faire de ma passion mon métier et je continuerai à vous faire rêver et à travailler dur pour que cela continue !


Sur cet article un peu fouillis, je vous souhaite un excellent été, et je reviens très vite pour vous raconter mon aventure New-Yorkaise ici ! Promis, ça sera plus sympa que celui-ci haha. 


A très vite, love, Laetitia.

Vous pouvez aussi aimer...

2 commentaires

  1. Ah la la la jalousie je l’ai subie depuis longtemps :( résultat aujourd’hui 37 ans et j’ai fait le vide autour de moi. Excepté mon mari et mes deux enfants en qui j’ai confiance. C’est triste de se dire que je ne fais plus confiance à personne. et c’est surtout triste de se retrouver seule sans amies à qui parler. Mais bon quand tu t’es fait échaudé à plusieurs reprises et bien après tu dis stop �� Mais bon je reste toujours persuadée qu’être un gentils c’est toujours mieux qu’être de l’autre côté même si se faire marcher dessus c’est douloureux. Bref je me reconnais bien dans ton article.... et pour compléter ton article, mon bilan c’est qu’une personne mauvaise qui va te critiquer, la seule chose qui l’anime c'est...... la jalousie ! Il m’a fallu du temps pour le comprendre ;)
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Malheureusement LA JALOUSIE est partout !! La confiance n’est pas facile à donner car la déception n’est jamais très loin au finale. Je me suis créé un mur pour ma part et une très grosse carapace. Mais je t’avoue que depuis que j’ai quittée la France, depuis que je me suis installée aux USA la jalousie est beaucoup moins présente autour de moi. Certes je reçois beaucoup de messages de la France car une nana qui part s’installer à Miami ça fait parler. Mais ici la mentalité est tellement différente et cela fait du bien.

    RépondreSupprimer